140 commentaire Il y'a urgence de mise en place de zones logistiques selon le Fce

La compétitivité des produits algériens sur le marché national et international passe inéluctablement par la maitrise des coûts de productions dont ceux relatifs à la logistique qui entre avec 35% dans le coût du produit. 

 

Un taux anormalement loin des normes standards internationales qui situent ce taux autour d’à peine 6%.    La remise à niveau des moyens logistiques s’avère donc une nécessité pour accompagner  le développement de l’économie nationale. Dans une rencontre débat organisée par la commission transports du Forum des chefs des entreprises (FCE), les participants en mis l’accent sur l’importance de moderniser les moyens logistiques notamment  ceux du transport de tous genres. Ainsi, le président du FCE, Ali Haddad, a estimé qu’il est primordial de « construire cette industrie logistique qui doit impérativement se tourner vers l'avenir», l’objectif est « d’assurer une meilleure compétitivité, notamment à l’international». Dans ce sens, le président du FCE, a plaidé pour la mise en place d’une plate forme logistique pour répondre aux besoins du marché. Pour ce faire, Ali Haddad a particulièrement insisté sur la nécessité de réviser « la réglementation nationale dans le domaine de la Logistique qui couvre le transport aérien, le transport routier et ferroviaire et le transport maritime et toutes les activités annexes liées au commerce international ».  L’intervenant a aussi souligné l’urgence « de la mise en place de zones logistiques dans le cadre de l’Aménagement du Territoire».

Le ministre du transport, Boudjema Talai, a pour sa part, confirmé l’importance de la charge de la logistique dans le processus de production. Selon lui, il est « important de réduire le taux du coût de la logistique de 35 à 15%». Etant une variable importante dans la compétitivité des entreprises, la logistique ne devra plus selon les intervenants dans ce débat constituer le parent pauvre de la production. Pour cela, il a souligné l’importance d’opérer des reformes sur tous le plans qu’il a d’ailleurs annoncé à l’occasion. Par ailleurs le ministre a annoncé la mise en place prochaine d’un conseil national des chargeurs.

 A rappeler que sur le plan de compétitivité logistique, notre pays a été classé par le Doing Bussiness, à la 111éme place sur les 160 pays recensés. 

khelifa Litamine

http://www.leconews.com/fr/actualites/nationale/transport/logistique-revision-prochaine-de-la-reglementation-02-06-2016-177850_294.php