11La Société nationale de transport ferroviaire (SNTF) s’oriente vers le transport de marchandise. Délaissé pendant de nombreuses années notamment durant la décennie noire qu’a traversée le pays dans les années 1990, ce segment qui est à la base du déficit de l’entreprise revient pour constituer l’une des priorités du transporteur public.

 

La SNTF compte augmenter sa capacité de transport de marchandises par la réhabilitation des locomotives existantes et l’acquisition dès le mois de mai prochain de 30 autres, selon le PDG de l’entreprise, Yacine Benabdallah.

S’exprimant ce lundi sur les ondes de la radio nationale, M. Benabdallah a expliqué qu’à travers ce projet inscrit dans le plan de développement de l’entreprise, le transport ferroviaire de marchandise va atteindre 17% du volume national à l’horizon 2020 contre 2% actuellement. « On est obligé de se dimensionner avec le tissu industriel », a-t-il déclaré.

Ce rattrapage que compte faire la SNTF s’inscrit dans le cadre de la nouvelle organisation que la tutelle veut imprimer à l’entreprise. Il faut rappeler à ce propos que le ministre des Transports, Boudjemaa Talai, a déclaré il y a quelques semaines que la SNTF devrait se transformer en société par actions (SPA) à partir de 2019 et renoncer ainsi à son statut d'EPIC (Etablissement public à caractère industriel et commercial).

Dans cette perspective, il avait d’ailleurs appelé les gestionnaires de la SNTF à développer l’activité, transport de marchandises afin d'atteindre un objectif de 20 à 30 millions de tonnes transportées au lieu des 13 millions de tonnes actuellement.

Notons, en outre, que dans le cadre de l’extension du réseau ferroviaire à 12 500 km d'ici à 2025, la SNTF a fait commande plusieurs train à Alstom notamment des trains à grande vitesses qui seront réceptionnés dès le mois d’octobre prochain pour les ligne Zéralda-Birtouta et Oued Tlélat (Oran) jusqu’à la frontière marocaine, selon M. Benabdallah.

Dans le chapitre industriel, la SNTF vient se joindre à la société mixte algéro-française en charge de la réalisation de rames de train au niveau de Annaba dans le cadre de l’élargissement de l’objet social de l’unité Cital-Annaba.

 

 

Source : http://www.maghrebemergent.com/economie/algerie/57772-algerie-la-sntf-veut-reconquerir-le-marche-de-transport-de-marchandises.html