ALGER- Le ministre des Travaux publics et des Transports, Boudjemaa Talai, a affirmé lundi à Alger qu’un plan logistique national était en cours d’élaboration pour l’organisation du transport et du stockage des marchandises importées et exportées, en vue d’en réduire le coût.

Dans son intervention devant la commission des finances et du budget à l’Assemblée populaire nationale (APN) sur le projet de loi portant règlement budgétaire de l’exercice 2014, M. Talai a précisé que “ce plan qui sera soumis prochainement au Gouvernement permettra d’organiser les activités au niveau des ports, des ports secs, des zones logistiques et des zones industrielles ainsi que celles des réseaux de transport qui les relient”.

Pour le ministre, l’anarchie qui marque actuellement les opérations logistiques est à l’origine de l’augmentation du prix du produit à la consommation (importé et exporté), ce qui impacte la compétitivité des produits algériens destinés à l’exportation.

M. Talai a étayé son intervention de chiffres de la Banque d’Algérie qui font état de près de 3,4 milliards de dollars de coûts pour le transport des produits (importés et exportés) en 2015, sans compter les coûts introduits dans le prix final des produits importés.

Le coût logistique en Algérie est estimé entre 30 et 35 % du prix final des produits contre près de 5 % dans les autres pays, selon les chiffres du ministère des Transports.

Le premier responsable du secteur a estimé que le plan en question permettrait de réduire le coût du transport de marchandises et, par conséquent, celui des produits importés et exportés, ce qui contribuera à la promotion de la compétitivité des produits exportés au niveau des marchés extérieurs.

Le plan logistique répond aux orientations des autorités publiques visant à encourager et à soutenir l’exportation, a-t-il précisé.

Les infrastructures portuaires, aéroportuaires et ferroviaires ainsi que leur raccordement au réseau routier contribueront à atteindre cet objectif, notamment avec la réalisation du port du centre prévu à Cherchell (Tipaza), a fait savoir M. Talai.

Le lancement de la réalisation de ce port par des sociétés chinoises, est prévu avant la fin du premier semestre 2017, selon le ministre qui a indiqué que l’exploitation du port était prévue dans quatre ans et sa livraison dans sept ans.

Le port en question sera relié à l’Afrique via la route transsaharienne, dont il reste quelques tronçons à réaliser.

L’Algérie réalise actuellement des travaux de dédoublement de cette route sur son territoire.

Dans le même contexte, M. Talai a indiqué que son département ambitionnait de réaliser un aéroport international pour le fret avec une zone de libre échange dans la wilaya de Tamanrasset, sans pour autant donner plus de détails sur ce projet.

Le ministre a souligné que certains aéroports fermés actuellement à l’instar des aéroports de Mostaganem, Mascara et El Bayadh, seront rouverts pour le fret avec la possibilité d’ouvrir des lignes charters pour le transport des voyageurs.

En réponse à une question d’un membre de la Commission des finances sur la création d’un système de péage au niveau de l’autoroute est-ouest, le premier responsable du secteur a affirmé que ce système n’entrerait pas en vigueur avant l’achèvement total de la route et de ses infrastructures.
lien vers la source

http://www.aps.dz/economie/52318-commerce-ext%C3%A9rieur-plan-logistique-en-cours-d-%C3%A9laboration-sur-l-organisation-du-transport-des-marchandises