Le premier pôle logistique sera à Constantine

Classé par le CPE comme projet d’intérêt national, il devra répondre aux besoins de stockage et de distribution en optimisant le transport des marchandises et facilite la traçabilité. 

La société mixte, SNTR Logistiques, créée en partenariat avec le groupe français APRC, spécialisée dans le domaine des pôles logistiques et la SNTR sous la tutelle du ministère des Transports, cette société cible 30 wilayas pour dépôt du dossier d’investissement.

Le projet est décliné sous forme de trois pôles, en vue d’un maillage couvrant tout le territoire national. A Oran, Alger et Constantine, les trois région les plus dynamiques économiquement seront couvertes et desservies par ces trois pôles au travers des sites satellites qui lui seront rattachés selon la technique des cônes inversés.  La  première plate forme logistique conçue selon des standards internationaux verra le jour à Constantine au niveau  de la zone industrielle d’El Guerrah à Ouled Rahmoune dans la daïra d’El Khroub, sa construction prendra 36 mois. Etendue sur 50 ha, ce campus logistique sera composé de trois bâtiments, « A » frigorifique de 24 000 m2, le bâtiment  « B » sur 48 000 m2 réfrigérable plus drive et un bâtiment « C » sec de même taille. Ce projet permettra, la création de 1 600 emplois directs et indirects, à travers,  l’implantation et, ou le développement d’industries connexes à la logistique comme le développement d’entreprises de gardiennage, de maintenance informatique, électricité, plomberie et menuiserie et bien d’autres activités connexes.

Mais le plus important résultat attendu à terme par la nouvelle SNTR-Logistics est que cette société apportera plus de 7 milliards de dollars par an, en sus de la création de plus de 40 000 emplois directs et indirects, plus de 20 millions de m2 d’usines logistiques, le déploiement et le développement de la grande distribution, un développement et, ou implantation de l’industrie du secteur du poids lourds, plus de 25000 véhicules PL et utilitaires seront nécessaires à l’industrie logistique algérienne. L’autre apport attendu est, une diminution significative de l’informel.

Ce projet est classé par le CPE, projet d’intérêt national de par le maillage nécessaire pour le développement de l’économie nationale et ses liens directs avec le stockage et la distribution dont ont grandement besoin toutes les entreprises de production ou, de distribution.  « Il permet d’optimiser le transport, booster l’investissement et donc participer à réduire les couts des produits dont on peut déterminer la traçabilité» a indiqué Chakib Hebbachi, le responsable du foncier de la société mixte SNTR Logistics qui insistera pour préciser que ce projet constituera un accompagnement sûr et fiable, en matière de solution de gestion, de traçabilité en temps réel et donc de fiabilité du flux des marchandises du secteur public et des stocks.

M.E.H

L’econews 09 mars 2016